Remous autour de gens du voyage


Le mois d’août tire à sa fin. Un lecteur de Founex s’étonne. Alors que la Tribune de Genève et La Côte en parlent, pourquoi 24 Heures et Le Matin ne publient-ils aucun reportage sur un campement de gens du voyage à Chavannes-de-Bogis et à l’entrée de Founex? Il remercie le médiateur de lui apporter des clarifications concernant l’absence dans leurs colonnes d’un sujet qui, l’assure-t-il, «préoccupe fortement [les] lecteurs».
Il doit patienter un peu. Le médiateur ne rentre de vacances que quelques jours plus tard. Le lecteur, d’ailleurs, ne s’impatiente pas (merci à lui, ce n’est pas toujours le cas, même en période estivale!). Entre-temps, 24 Heures a publié un article circonstancié sur le séjour des gens du voyage dans la région.
Un mois plus tôt, un mariage gitan célébré dans un champ proche de Muraz, localité du Chablais valaisan, avait suscité une forte attention médiatique et de nombreux commentaires de lecteurs ou d’internautes. Depuis lors, de modestes péripéties suffisent à alimenter la chronique. Ainsi, les pérégrinations de gens du voyage en Suisse romande, expulsés de Payerne, puis délogés de l’entrée de Divonne, enfin arrivés en Terre-Sainte.
Apparemment, donc, un peu de bruit pour pas grand-chose. L’intervention du lecteur de Founex pose cependant quelques questions intéressantes sur le fonctionnement des journaux régionaux.
Ces quotidiens sont-ils tenus de rendre compte de manière exhaustive de l’actualité proche? Ils s’y efforcent, mais ne peuvent que limiter leur ambition au traitement des faits ou des événements les plus significatifs. Aucun d’eux ne dispose d’un réservoir de lecteurs aussi important que certains quotidiens régionaux français, comme Ouest-France, qui leur permettrait de réaliser des éditions particulières pour chaque segment de leur territoire.
Les journaux régionaux doivent donc choisir les éléments d’actualité qui leur paraissent les plus saillants. En l’absence de faits nouveaux notables, il n’est pas attendu d’eux de suivre au jour le jour les développements d’une situation. En l’occurrence, les gens du voyage qui se sont établis aux environs de Céligny et en Terre-Sainte ont obtenu l’autorisation des  propriétaires des terrains.
La couverture journalistique de cette étape était en somme laissée à la liberté d’appréciation des rédactions, sans qu’une abstention puisse passer pour un manquement. Cette part d’appréciation paraît plutôt rassurante quant à la diversité de la presse.
Inversement, le lecteur de Founex serait en droit de s’inquiéter si aucun média n’évoquait une situation de nature à le préoccuper ainsi, à l’en croire, que son entourage. Cela n’était pas le cas au moment de son interpellation, et moins encore depuis la publication d’un article dans 24 Heures.
Les gens du voyage font partie des minorités reconnues en Suisse. La Commission fédérale contre le racisme leur prête une attention suivie. De leur côté, les médias sont tenus de respecter une directive de leur Déclaration des devoirs et des droits, qui les met en garde contre des discriminations risquant de favoriser les préjugés. Cela ne signifie pas qu’ils soient invités au silence, si des faits rencontrent un écho social justifiant un traitement journalistique approprié – comme le mariage dans le Chablais valaisan. Cela les incite à estimer le risque de cas en cas, et à ne pas céder à une attitude pouvant passer pour de l’acharnement.
Selon les circonstances, les décisions varient d’un titre à l’autre. La déontologie journalistique offre des repères précieux. Elle n’est pas une science exacte.

PS. Dans son édition du 16 septembre, Le Matin Dimanche apporte à son tour une substantielle contribution sur le sujet.

Ecrire au médiateur

Daniel Cornu, le médiateur des publications Tamedia Publications romandes SA, peut être contacté par tout lecteur qui n’est pas satisfait de la réponse réservée par une rédaction à ses remarques ou réclamations touchant aux pratiques journalistiques.

Ecrire au médiateur


Ecrire un commentaire

Dites-nous ce que vous pensez de ce billet. Ecrivez un commentaire!

Vos commentaires

Soyez le premier à écrire un commentaire!