Sous quelle casquette?


L’habit ne fait pas le moine. La casquette fait-elle le commis?
Un lecteur de la Tribune de Genève proteste contre l’étiquette réservée à l’auteur d’une «tribune libre», dans les éditions du 5 juin. L’article est publié dans la rubrique «L’invité», qui paraît en page «Opinion».
L’invité du jour est le député au Grand Conseil Edouard Cuendet. Et c’est en cette qualité qu’il est présenté aux lecteurs du journal. Il s’exprime au sujet du référendum contre l’extension de l’OMC (Organisation mondiale du commerce) et contre un projet de loi socialiste sur la suppression des forfaits fiscaux.
Rien de très surprenant de la part d’un député libéral. Mais, proteste le lecteur, rien de plus attendu de la part d’un homme qui, en dehors de son mandat politique, est le premier secrétaire du Groupement des banquiers privés. Et c’est cette qualité qu’il aurait convenu de signaler, estime-t-il, par souci de transparence.
Le motif de la protestation n’est pas développé, mais il semble assez facile de l’imaginer: la pratique des forfaits fiscaux favorise l’installation en Suisse, à Genève en particulier, de résidents étrangers, qui confient du coup la gestion de leur patrimoine aux banquiers privés.
Un pointage dans les éditions de la Tribune pendant quelque trois semaines permet de constater que l’étiquette «député (ou députée) au Grand Conseil» est courante. Pendant la période considérée, elle est attribuée à Anne Emery-Torracinta et à Frédéric Hohl sans autre ajout (l’appartenance politique n’est pas signalée).
Une dérogation: le député Pierre Weiss est également qualifié d’ancien adjoint au maire de Soral. Pour quelle raison? Son article traite d’un plan d’aménagement concernant Bernex, Confignon et leurs environs.
Dans tous ces cas d’invités élus, l’état professionnel n’est jamais mentionné. Le mandat politique prévaut. Dans d’autres cas nombreux, ce sont les fonctions qui l’emportent, notamment pour les représentants d’associations et autres mouvements appartenant à la société civile.
La pratique courante est de présenter les invités par leur qualité la plus pertinente en fonction du sujet traité. Ainsi Thierry Oppikofer, qui travaille pour des publications, n’est pas présenté comme journaliste, mais comme président du Comité Suisse-Vietnam: son article porte sur les relations entre les deux pays.
En ce qui concerne le député Cuendet, cette qualité pertinente ne serait-elle donc pas son statut de premier secrétaire du Groupement des banquiers privés ? Le lecteur qui m’interpelle le soutient et n’en démord pas. Il me semble pourtant qu’une telle casquette aurait présenté quelques inconvénients.
– Par rapport au traitement réservé aux autres députés (qui ne sont pas dépourvus non plus de casquettes diverses), ce serait admettre un régime d’exception.
– L’article ne porte pas que sur le forfait fiscal, mais aussi sur l’extension de l’OMC, sujet qui n’entretient pas un rapport étroit et évident avec l’activité des banquiers privés.
– Jusqu’à plus ample informé, rien ne dit que le député libéral ait été commis par le Groupement des banquiers privés pour s’exprimer sur ces deux sujets.
En somme, la qualification usuelle de « député au Grand Conseil » est celle qui semble la plus respectueuse de l’usage. Le responsable de la rubrique le justifie ainsi : une désignation sobre et générique, sans la mention de l’appartenance politique, a aussi pour avantage de permettre à tout un chacun de prendre connaissance d’opinions intéressantes, sans succomber aussitôt à la tentation du préjugé. Cela vaut pour toutes les familles de pensée. Au demeurant, le lecteur familier de la vie politique sait y reconnaître les siens.

Ecrire au médiateur

Daniel Cornu, le médiateur des publications Tamedia Publications romandes SA, peut être contacté par tout lecteur qui n’est pas satisfait de la réponse réservée par une rédaction à ses remarques ou réclamations touchant aux pratiques journalistiques.

Ecrire au médiateur


Ecrire un commentaire

Dites-nous ce que vous pensez de ce billet. Ecrivez un commentaire!

Vos commentaires

Soyez le premier à écrire un commentaire!