Trafic d’influences dans les médias


Rayon médias des librairies, l’influence fait l’actualité. Laquelle? Les deux: celle du pouvoir et de l’argent sur les médias et les journalistes; celle des médias sur les électeurs et la société.
L’éviction de Patrick Poivre d’Arvor du journal télévisé de TF1 suscite de fortes suspicions à l’endroit du président Sarkozy, qui n’aurait pas supporté de se faire comparer à un «petit garçon». Le président aurait joué de ses relations avec le propriétaire de la chaîne privée, Martin Bouygues.
Autre son de cloche, l’audience du « 20 Heures » subit une érosion inquiétante et PPDA aurait tout simplement fait son temps.
Au même moment, un autre exclu, Alain Genestar, publie un petit livre intitulé L’Expulsion. L’auteur a été licencié de la direction de la rédaction Paris Match, qui avait diffusé en 2005 des photographies de l’ex-Madame Sarkozy en compagnie de son amant de l’époque, aujourd’hui devenu son mari. Nicolas Sarkozy n’était alors que ministre de l’Intérieur. Il connaissait déjà très bien Arnaud Lagardère, premier actionnaire et gestionnaire éponyme du groupe auquel appartient le magazine.
Réaction de Pierre Leroy, cogérant du groupe, à la parution du livre: depuis le changement de direction, en juillet 2006, la vente en kiosque du magazine a augmenté de 10,6 %, alors qu’elle s’était dégradée de 13,5 % au cours des deux années précédentes. Lagardère ne serait pour rien dans la mise à pied de Genestar. D’ailleurs, L’Expulsion paraît chez Grasset, autre société du groupe (Le Figaro du 17 juin).
Quelle version retenir, dans les deux cas, des pressions occultes ou de la glaciale réalité des chiffres? Le statut de vedette, à TF1 comme à Paris Match, favorise la théorie du complot, la plus croustillante. On ose donc toucher à ces «olympiens» (pour reprendre l’heureuse trouvaille d’Edgar Morin, dont L’Esprit du temps vient d’être réédité chez Armand Colin)!
Patrick Eveno pose la question: Les médias sont-ils sous influence? (Larousse). J’apprécie cet historien de la presse. Il privilégie les faits, il est un honnête homme. Son livre, vif et concis, se lit d’un seul souffle.
Patrick Eveno s’intéresse aux médias et au journalisme français. Il renverse comme des quilles quelques idées reçues, qui ont aussi cours ailleurs. Influence politique, influence économique, influence de la publicité: ces influences existent, il ne le nie pas, mais elles ne datent pas d’hier. Elles ne se coulent pas toujours dans les moules convenus du discours critique. Elles passent par des contradictions et révèlent des paradoxes.
Aux voix qui s’alarment et dénoncent, on est tenté de répondre après lecture que la presse écrite n’a cessé au cours de son histoire de composer avec ces influences. Et que sur la durée, elle ne s’en est jusqu’ici pas si mal tirée.
Ce n’est pas une raison pour s’aveugler: des doutes se sont installés dans le public quant à la crédibilité et à l’indépendance des journalistes. Cela n’empêche personne de mettre en cause par ailleurs l’influence des médias sur la société et la politique!
Dernière actualité de l’édition: la parution de la première traduction française de l’ouvrage fondateur de deux chercheurs américains, Elihu Katz et Paul Lazarsfeld: Influence personnelle. Ce que les gens font des médias (Armand Colin). Il aura fallu attendre plus de cinquante ans. C’est dire que la question est loin d’être épuisée.

Ecrire au médiateur

Daniel Cornu, le médiateur des publications Tamedia Publications romandes SA, peut être contacté par tout lecteur qui n’est pas satisfait de la réponse réservée par une rédaction à ses remarques ou réclamations touchant aux pratiques journalistiques.

Ecrire au médiateur


Ecrire un commentaire

Dites-nous ce que vous pensez de ce billet. Ecrivez un commentaire!

Vos commentaires

Nous avons tous un peu tendance à confondre objectivité et subjectivité.Le journaliste ne peut être que subjectif. Il analyse avec ses propres critères, sa culture, son rapport au milieu social, etc.
Seul un pluralisme peut donner au lecteur, au public télévisuel, la possibilité de se forger une opinion.
Mais en a-t-il la volonté, en a-t-il le temps?